dimanche 28 novembre 2010

Gelée et pâte de coings

Retour en enfance avec la pâte de coings ! Ma grand mère en faisait quand j'étais petite et j'adorais ça, j'allais même en piquer en douce. Puis je n'en ai plus mangé pendant des années car les coings étaient boudés dans les magasins.
Cette année ma tante m'a rapporté deux kilos de coings, j'ai donc décidé de me lancer et de faire de la gelée et de la pâte de coings. Pourquoi les deux ? Parce que le jus de cuisson des coings pour faire la pâte de coings serait perdue dans l'évier si on jetait l'eau de cuisson et croyez moi, ce serait bien dommage.



Ingrédients :
2 kg de coings
Environ 2kg de sucre mais cela va dépendre de la quantité d'eau de cuisson et de la quantité de chair de coing que vous obtiendrez.

Lavez les coings et découpez les grossièrement. Conservez la peau (ne les pelez pas) et surtout les pépins car c'est la que se trouve le plus de pectine et c'est cela qui va faire en sorte que la pâte et la gelée prennent.
Répartissez les coings dans deux récipients et couvrez d'eau. La cuisson dure environ 3/4 d'heure.


Une fois les coings cuits, faites les passer au fur et à mesure de la casserole à un moulin à légumes à l'aide d'une écumoire.
Le moulin à légumes va vous permettre de ne garder que la chair des coings et de vous débarrasser de la peau et des pépins.





Pressez le jus d'un pamplemousse et ajoutez le jus à l'eau de cuisson des coings.
Filtrez l'eau de cuisson et le jus de pamplemousse à l'aide d'un chinois.



Pesez ce jus et mettez 40 % du poids du jus en sucre dans le jus.
Faites cuire à feu moyen pendant environ 1 heure trente.



Versez la gelée dans des pots de confiture. Fermez bien les pots et retournez les. Il s'agit d'une astuce de grand mère qui permet de bien conserver les pots de gelée et de confiture.



Attendez 10 minutes et retournez les à nouveau.



Peser la chair des coings et mettez 40 % de leur poids en sucre dans deux casseroles.



Faites cuire à feu doux jusqu'à ce que le mélange épaississe (une bonne heure). Répartissez la pâte dans des moules rectangulaires et laissez refroidir.



Après il vous suffira d'en découper des petits carrés pour les offrir avec le café ou avec le thé.

Gâteau à l'orange

Une recette de gâteau d'hiver que j'adore depuis que je suis petite : le gâteau à l'orange.
Il est très moelleux, surtout si vos oranges donnent beaucoup de jus.



Ingrédients :
4 oranges
150 g + 80 g de sucre
150 g de farine
80 g de beurre
2 oeufs
1 sachet de levure

Prélevez le zeste des 4 orange et pressez en deux.
Beurrez un moule à manqué puis chemisez le avec du sucre.
Faites préchauffer le four à 180°.

Mélangez le beurre mou, avec le sucre et les oeufs. Ajoutez la farine et le sachet de levure. Ajoutez enfin le jus des deux oranges et le zeste des 4 oranges et battez la pâte jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux.
Versez l'appareil dans le moule à manqué et mettez au four pendant 15 minutes.

Couvrez ensuite le gâteau d'un papier d'aluminium et remettez à cuire pendant 20 minutes.

Laissez refroidir le gâteau.
Pressez les deux oranges restantes et ajoutez les 80 g de sucre. Mélangez jusqu'à ce que le sucre soit fondu.

Une fois le gâteau refroidi versez le jus d'orange par dessus. Laissez le jus s'imbiber puis c'est prêt.

dimanche 21 novembre 2010

Gnocchis de potimarron

J'adore les gnocchis. J'en avais déjà fait au potiron mais je n'avais pas bien réussi au niveau de la consistence. J'ai voulu réessayer avec du potimarron que je trouve moins filandreux.
Je pense qu'il est possible de faire mieux niveau forme et consitence mais ceux-ci sont néanmoins très bons.



Ingrédients pour 4 personnes en accompagnement :
1 potimarron d'environ 1 kg afin d'obtenir 800g de chair
1 noix de beurre.
150 g de farine
1 oeuf
50 g de parmesan
sel, poivre
Gruyère rapé ou parmesan

A l'aide d'un bon couteau, débitez le potimaron et enlevez la peau.
Faites le cuire à l'eau pendant une demi-heure.
Egouttez le poitmarron.
Ajoutez une noix de beurre et écrasez le potimarron en purée.



Remettez à chauffer sur feu moyen afin de secher la purée, c'est à dire faire en sorte qu'il y ait moins d'eau.
Retirez ensuite du feu.



Mettez la farine te l'oeuf et mélangez.
Ajoutez le parmesan.
Faites chauffer de l'eau afin de pocher les gnocchis.
Pour façonner les gnocchis, c'est au choix :
- faites deux boudins avec la pate et découpez des petits morceaux et faites une trace avec les dents de la fourchette
- si vous avez moins de temps devant vous, comme c'était mon cas aujourd'hui, faites des quenelles à l'aide de deux cuillères à soupe.

Mettez les gnocchis dans l'eau et attendez qu'ils remontent à la surface, cela signifie qu'ils sont cuits.
Mettez les gnocchis dans un plat à l'aide d'un écumoire et ajoutez un peu de gruyère ou de parmesan et faites gratiner au four pendant 10 minutes à 220 °.

jeudi 11 novembre 2010

Cookies aux noix

Nous avons ramassé des noix fraîches dans le jardin de mes grands parents. J'avais envie d'en faire des petits biscuits.
Je me suis inspirée d'une recette de cléa mais j'y ai ajouté du beurre salé pour une touche encore plus gourmande.



Ingrédients pour une quinzaine de biscuits :
80 de cerneaux de noix réduits en poudre
100 g de cassonade
150 g de farine
40 g de beurre salé
1 oeuf
80 g de purée d'amende
5 cl de lait
Une quinzaine de cerneaux de nois pour la décoration

Dans un saladier, mélangez la purée d’amande et les noix hachées, avec le sucre, l’œuf et le beurre fondu.
Ajoutez la farine puis le lait. Mélangez.

Préchauffer le four sur 180 °C.

Faites des cookies à l’aide de deux cuillères à soupe sur la plaque de cuisson et décorez chaque cookie d’un cerneau de noix.



Enfournez pendant 20 minutes.

Velouté de butternut

Grâce à mon hachis que j'avais cuisiné avec de la purée de butternut, j'ai eu envie de tester le butternut en velouté.
La texture est idéale.



Ingrédients pour 6 personnes :
1 courge butternut
2 oignons
2 gousses d'ail
huile d'olive
sel

Epeluchez la courge de butternut à l'aide d'un économe qui coupe bien et débitez là en morceaux. Si votre économe n'est pas assez costaud, coupez d'abord en morceaux et enlevez ensuite la peau à l'aide d'un couteau.
Mettre de l'huile au fond d'une grande casserole et ajoutez les oignons.
Ajoutez ensuite les morceaux de butternut et remuez pendant deux minutes.
Couvrir d'eau chaude et ajoutez deux pincées de gros sel et les deux gousses d'ail coupées en deux.
Laissez cuire à feu assez vif (il ne faut juste pas que ça déborde) pendant 3/4 d'heure.



Mixez ensuite pour obtenir votre velouté.

Dégustez bien chaud.

lundi 8 novembre 2010

Cupcakes à la chataigne

Ravie de mon expérience avec mon moelleux à la chataigne, j'ai eu envie de retenter l'expérience d'invention avec une nouvelle idée : un cupcake tout chataigne.
Il faut que je progresse sur le glaçage qui n'est pas ma spécialité mais le gateau est très savoureux.



Ingrédients pour 6 gros cupacakes (taille muffin ou 8 petits) :
12 chataignes
125 g de farine de chataigne
100g de beurre
90 g de sucre roux
35 g de miel de chataigner
3 oeufs
2/3 d'un sachet de levure chimique
Une boite de 400g de marrons
100 g de sucre glace

Faites une croix à l'aide d'un couteau sur le haut des chataignes et laissez les 20 minutes dans un four préalablement chaffé à 180 °.

Faire fondre le beurre. Mélangez le beurre fondu avec le sucre roux et le miel. Ajoutez ensuite les oeufs et remuez.
Ajoutez ensuite la farine et la levure puis remuez jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux.

Décortiquez les chataignes et émiettez en 4 en petits morceaux et ajoutez les au mélange.



Mettez le mélange dans les moules à muffins et les faire cuire 25 minutes à 180°.





Videz l'eau de la boite de conserve dans une casserole. Ajoutez 100g de sucre glace et ajoutez 5 cl d'eau.

Ecrasez les marrons en mélangeant. Et faites épaissir le mélange.
Je les ai mixés à l'aide d'un mixeur plongeant mais je n'avais pas assez de matière pour que cela fonctionne bien.
Je pense qu'il aurait fallu mixer avec un petit mixeur et ajouter une ou deux cuillères à soupe de crème fraiche.
Mon mélange était trop épais et il restait des morceaux, je n'ai donc pas pu me servir de ma poche à douille.



Servir avec les quelques chataignes qui restent mais refaites les un peu chauffer afin qu'elles soient tièdes c'est meilleur.